Les animaux

Pour une vie harmonieuse à deux

Personne ne peut vous empêcher de posséder un animal de compagnie dans votre logement. Vous pouvez même posséder plusieurs animaux de compagnie dans les limites du raisonnable, conformément à la loi du 10 juillet 1970.
En revanche, votre animal ne doit pas déranger vos voisins par des aboiements ou des mauvaises odeurs. De plus, il ne doit causer aucun dégât dans l'immeuble (dans les parties communes et à l'intérieur de votre logement).
Si vous ne respectez pas ces conditions le propriétaire peut résilier le bail donnant pour motif le non-respect de vos obligations.

Les chiens

Soins

Un animal en bonne santé est la première garantie d’un comportement sociable.
Une visite régulière chez le vétérinaire, le suivi des vaccinations et principalement celles contre les maladies infectieuses virales préserveront votre chien et vous-même. Un chiot ou une bête âgée nécessitent des consultations régulières.

Identification

Depuis 1999, la loi rend obligatoire l’identification des chiens. Elle permet, entre autres, de retrouver plus facilement les animaux égarés. Tatouages, pose d’une puce électronique : ces deux méthodes permettent une inscription automatique à un fichier central.
Il est judicieux d’ajouter au collier de votre chien une médaille portant votre nom et votre numéro de téléphone.

Assurance

Il est conseillé de prendre une assurance pour son chien (assurance de responsabilité civile obligatoire pour les chiens d’attaque, de garde et de défense). Lors d’un accident ou de dégâts matériels, une partie des frais sera couverte. Certaines assurances prennent également en charge des soins et des actes vétérinaires lourds (chirurgie).

La convention européenne pour la protection des animaux de compagnie

Cette convention pose le principe de la conduite responsable du propriétaire d’un animal de compagnie : il doit le respecter, veiller à son confort, à sa santé et à la satisfaction de tous
ses besoins. Elle n’encourage pas la détention d’animaux sauvages, veille à la bonne tenue du commerce et de l’élevage des animaux de compagnie. Elle interdit notamment les mutilations de toutes sortes destinées à modifier l’apparence physique d’un animal à des fins non curatives.

Les chiens d’assistance bénéficient de droits particuliers

L’accès des lieux ouverts au public est autorisé aux chiens accompagnant les personnes titulaires de la carte d’invalidité (loi 87-588 du 30 juillet 1987).
Les chiens guides sont autorisés à accompagner leur maître dans les magasins d’alimentation (art. : L 125A - Code de l’hygiène et de l’alimentation), dans les centres hospitaliers, les structures d’accueil et les salles d’attente (circulaire n° 40 du 16 juillet 1984 du ministère des Affaires sociales et de la Solidarité nationale).

Conseils Pratiques

• Un animal laissé trop souvent seul peut avoir des problèmes comportementaux.
• Pendant les vacances de nombreuses personnes proposent un service de garde.

Les chats

Soins

Votre animal doit être immunisé contre les maladies infectieuses virales par vaccination. Des rappels doivent être pratiqués chaque année. Votre vétérinaire vous conseillera sur le protocole le plus approprié et réalisera les vaccinations.

Identification

Il existe différentes méthodes pour faire identifier son chat : tatouage et/ou implantation d’une puce. Ces deux méthodes permettent une inscription automatique aux fichiers félins gérés par les vétérinaires.

La stérilisation

Une chatte peut avoir cinq chatons par portée. À ce rythme, il est difficile de les placer. Sa stérilisation, effectuée entre 6 et 8 mois, permet d’éviter les miaulements au moment des chaleurs et garantit une vie plus longue à votre animal. Stérilisé, le mâle ne laisse plus de marques urinaires. L’opération est à pratiquer par un vétérinaire entre 6 et 12 mois après la naissance.

Protection des animaux : ce que dit la loi

" Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce. "
(art. 214-1 du Code rural).

Les autres animaux de compagnie

On les appelle aussi les NACs, pour " Nouveaux Animaux de Compagnie ". Ce sont souvent des animaux exotiques : gerbilles, écureuils de Corée, tortues, serpents, iguanes, perroquets, poissons d’aquarium, grenouilles, mygales.
Avant de les acquérir, une vigilance toute particulière s’impose.

Soyez sûrs de leur provenance

Une grande partie des NACs appartient à des espèces menacées. En dehors des spécimens nés dans des élevages, il est interdit d’acheter un animal protégé par la convention internationale des espèces menacées d’extinction (CITES).
Les NACs doivent normalement provenir d’élevages, mais il est à craindre qu’un grand nombre de ces animaux soit prélevé directement dans leur milieu d’origine. Avec l’accroissement de la demande, ces milieux naturels risquent fortement de s’appauvrir, entraînant de véritables déséquilibres écologiques.
Avant d’acquérir l’animal, il est obligatoire d’obtenir un certificat de capacité, prouvant vos compétences pour l’élevage de celui-ci en captivité, auprès de la Direction Départementale des Services Vétérinaires (DDSV). Vous devrez aussi exiger du vendeur les papiers CITES de l’animal sur lesquels figure l’adresse de son élevage d’origine.

Connaître leur mode de vie

Il faut être compétent pour assurer la vie de l’animal dans les meilleures conditions. La disponibilité et le respect de son mode de vie sont des conditions essentielles du maintien en bonne santé de ces animaux. Il est aussi indispensable de se former au maintien de l’équilibre complexe de son milieu de vie. En effet, ces espèces ont souvent besoin d’un biotope difficile à entretenir.
Enfin, l’impact d’un abandon ou d’une évasion peut provoquer des perturbations écologiques graves (prédation, concurrence avec les animaux indigènes, prolifération, maladies).

Haut de page haut de page