Accouchement naturel - Magali Fiorini : « se réapproprier la naissance »

Magali fiorini.jpg

Accouchement naturel - Magali Fiorini : « se réapproprier la naissance »

La Farlédoise Magali Fiorini est sage-femme par vocation. Engagée pour une maternité alternative, elle a créé avec trois collègues un dispositif d’accouchement naturel au sein de l’hôpital de Hyères.

«On ne devient pas sage-femme par hasard », estime Magali Fiorini, 39 ans, qui exerce depuis 2003 à l’hôpital de Hyères. Après ses études à l’école de sage-femme de Marseille, elle a effec­tué son premier service à l’hôpital public de Toulon. « Ce n’est pas possible de faire ce métier si on n’est pas passionné, affirme Magali, il faut aimer les gens, être empathique ». Pour se perfectionner et améliorer encore son soutien auprès des femmes enceintes, elle a enchaîné les formations. L’acupuncture obstétricale, la RESC*, ou encore la méthode Bonapace** sont des techniques qui lui sont très utiles pour soulager les femmes, de leur grossesse à leur accouchement.

Un accouchement sans médication

Son parcours et ses expériences en tant que sage-femme l’ont amenée à reconsidérer l’accouchement médicalisé qui se révèle parfois « trop protocolaire » et contraignant pour les femmes. « Elles commencent à avoir envie d’autre chose », note-t-elle. Pas à pas, l’idée d’une salle d’accouchement naturel s’est imposée pour elle et ses trois collègues, Stéphanie Roure, Delphine Khoury et Claudia Boussaid. Au sein même du centre hospitalier de Hyères, elles ont aménagé une salle équipée de toutes les installations nécessaires à un accouchement sans intervention médicale : lit de nais­sance de deux places, baignoire de dilatation, liane de suspension, ballons et tabouret d’accouchement.

« On se sent comme Wonderwoman »

Pour Magali Fiorini, « les femmes ne sont pas assez informées ». Elles doivent être mieux éduquées et avoir confiance en leur corps pour donner naissance par elles-mêmes. « C’est une expérience fabuleuse, qui transforme, assure la sage-femme, on se sent comme Wonderwoman, capable de déplacer des montagnes ». Magali insiste néanmoins sur le fait que les femmes qui ne font pas ce choix « ne doivent pas être culpabili­sées ». D’autant que seules les grossesses sans risques peuvent intégrer le projet Alternative. Exerçant aussi toujours pour les accouchements médicalisés, Magali Fiorini rappelle que « les équipes sont performantes ». Ce qu’elle veut développer, c’est une ouverture vers ce fonctionnement plus proche du naturel. « Il faut au moins y penser », plaide-t-elle.

*RESC – Résonnance énergétique par stimulation cutanée : Méthode de soin par toucher digital qui utilise les liquides du corps

**Méthode Bonapace : Méthode mise au point par Julie Bonapace pour soutenir les parents dans le contrôle naturel de la douleur pendant la grossesse et durant l’accouchement

Centre hospitalier de Hyères, avenue Maréchal Juin, BP 500 82, 83400 Hyères - Secrétariat Alternative : 04 94 00 24 58 / contact@alternative-ch.com

Cadre sage-femme : Corinne Bizet - 04 94 00 24 87

Des réunions d’information sur le dispositif Alternative ont lieu tous les derniers vendredis du mois à 19h au centre hos­pitalier de Hyères.

Interview

Laure, 1re maman à accoucher avec Alternative le 4 juillet 2017 : « J’ai choisi Alternative parce que je ne voulais pas être perfusée et immobilisée. Je voulais avoir le choix de trouver la position qui me soulageait. La dernière heure a été difficile mais j’étais dans ma bulle et mon compagnon m’a aidée en stimulant des points d’acupres­sion. Ça s’est très bien passé. »

Haut de page haut de page